« Histoire d’Hommes » de Thierry Jaëglé

Genre : Roman Pages : 223

Quatrième de couverture : Histoire d’Hommes naît d’un fait divers médiatisé qui va bouleverser la vie de Nicolas, un jeune quadra, en le confrontant brutalement à son passé. Un vieil homme est victime d’un accident de la route et devient amnésique. Le Capitaine Joly et un jeune journaliste Didier Moreau se chargent d’identifier la victime et retrouvent son fils qui n’est autre que Nicolas. Mais, c’est sans compter, que ce dernier n’a pas revu son père depuis trente ans.

Série? Non.

Autres livres de l’auteur déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : D’une main tremblante et hésitante, l’individu venait de reposer le téléphone. Prostré derrière la petite table, il regardait le combiné sans vraiment le voir, trop plongé dans ses sombres pensées. À l’extérieur, la pluie frappait les carreaux au gré des bourrasques de vent. Les imposants nuages gris, bas pour la saison, accentuaient l’atmosphère lugubre de la cuisine délabrée dans laquelle le vieillard se trouvait. Depuis quelque temps, il n’arrivait plus à gérer de nombreux regrets, de récents événements les ayant tous ravivés. Une angoisse s’était immiscée et le rongeait au quotidien.

Ma chronique :

Le Capitaine Louis Joly est en charge d’une nouvelle affaire. Un vieil homme de 80 ans vient d’avoir un accident de voiture. Le choc subit, l’a rendu amnésique. Tout le monde le nomme désormais « l’Inconnu de Mormant ». Le Capitaine va faire son possible pour découvrir son identité et prévenir ses proches, tout en tenant les journalistes se passionnant pour l’affaire, à distance. À cet instant, il est bien loin d’imaginer la tournure que va prendre son enquête.

Nicolas Laedge a 42 ans. Lorsqu’il tombe par hasard sur un reportage télévisé consacré au vieil homme et à son accident, il n’y prête pas vraiment d’attention. Mais quelques images plus tard et un doute s’insinue dans son esprit, se transformant bien vite en certitude qui sera confirmée par les gendarmes. Ce vieil homme, c’est Jules Laedge, son père. Un père qui l’a abandonné il y a 30 ans.

À l’aube de leur retrouvailles, Nicolas est perdu, ne sachant plus quoi ressentir pour son père. Cette fêlure qu’il porte en lui depuis toutes ces années a eu tellement de conséquences dans sa vie, celle de ses proches, mais aussi dans son couple.

Une sombre affaire va venir troubler ce moment tant attendu entre le père et le fils. Le passé va ressurgir et aucun des protagonistes de cette histoire n’en mesurent encore les conséquences. Pour eux-mêmes, mais aussi et surtout pour les autres.

Quand arrive le temps des aveux, une question se pose : La vérité est-elle toujours bonne à dire et à entendre ?

J’ai été agréablement surprise par cette lecture. En commençant, je ne m’attendais pas du tout au tournant que l’histoire allait prendre. Ce roman mêle adroitement deux genres différents, ce qui le rend pour moi inclassable. Il y a le polar, avec cette enquête qui démarre doucement mais sûrement, avant d’enfler au fil des pages et des épisodes morcelant ce livre. Une enquête qui m’a vraiment donné envie d’en savoir plus, tant certaines choses étaient difficiles à savoir avant le moment clé. Une enquête qui m’a même fait pousser des petites exclamations de surprise au fil des rebondissements et autres révélations. Mais il n’y a pas que ça dans ce livre. Il y a aussi un drame. Un drame familial puissant, une souffrance si bien décrite qu’on ne peut que la ressentir à notre tour. Force est de constater encore une fois l’impact que peut avoir les traumatismes que l’on peut subir. De constater à quel point cette fêlure nous accompagne et régie toute notre vie. Ce drame, cette fêlure et toutes ses conséquences, ses répercussions, sont retranscrits avec brio par l’auteur, qui comme il l’indique au début du livre, les connaît lui même. Sa plume est fluide et agréable. Ce mélange enquête/drame devient très vite addictif et ce jusque la fin. Écrit à la troisième personne il ne ce focalise pas uniquement sur un seul personnage. On les découvre tous au fil des chapitres. On découvre leurs sentiments, leurs ressentis face aux événements, leurs décisions. Qu’ils soient difficiles à cernés pour certains ou encore émouvants, emplis de colère et de ressentiments pour d’autres, ils ont tous leur place dans ce roman. J’ai été touchée et émue, mais aussi troublée par cette histoire, par ces personnages si forts et si faibles à la fois. J’ai été touchée et ému par le message fort qui se cache entre ces lignes.

À bientôt,

Laurie

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

    1. Avec grand plaisir. Merci à vous pour cette lecture

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s