« La belle assise » de Brice Milan

Genre : thriller Pages : 166

Quatrième de couverture : Jean-Yves tombe amoureux d’une jeune fille paraplégique, Emma, chaperonnée par sa tante. La mère de Jean-Yves, veuve, s’oppose à sa liaison… À tort ou à raison ?

Série? Non

Autres livres de l’auteur déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : Je m’en souviens, le week-end débutait. De même que la plupart d’entre nous, je sacrifiais à la corvée hebdomadaire : faire ses courses en hypermarché. En cette matinée estivale, la journée s’annonçait sans surprise. La foule des grands événements se pressait sur le parking du centre commercial. Face à la frénésie consumériste, trouver une place pour se garer relevait de l’exploit et dénicher un chariot équivalait à se mettre en quête du Saint Graal. Finalement, après une recherche laborieuse, je poussai fièrement l’objet de ma convoitise vers l’entrée de ce temple de la consommation, décidé à communier avec mes congénères.

Ma chronique :

C’est dans un centre commercial que Jean-Yves la voit pour la première fois. Il est troublé puis, subjugué par cette jeune femme si belle, assise avec grâce dans son fauteuil roulant.

Le lendemain, il pense encore et toujours à elle. Dans un parc, il la rencontre une nouvelle fois. Une rencontre comme le hasard en a le secret, plutôt explosive celle-ci, puisqu’il la percute à la sortie d’un virage, en faisant son jogging.

La jeune femme s’appelle Emma. Paralysée depuis un accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle vit avec sa tante Armande, qui s’occupe et prend soin d’elle.

Jean-Yves se rend bien vite à l’évidence, il est déjà très épris de la jeune femme qu’il nomme sa « belle assise ». Un sentiment qui ne fait que grandir au fil de leur rendez vous.

Mais la mère de Jean-Yves, Anne-Marie, qui régie littéralement la vie de son fils, ne voit pas d’un très bon œil cette relation. Elle souhaite qu’il y mette un terme au plus vite.

Qu’est-ce qui incite sa mère à penser de la sorte ? A-t-elle tort ? Raison ? On le sait tous, les apparences sont parfois trompeuses. Le sont-elles ici aussi ? Autant de questions qui s’enchaînent. Voilà de quoi faire réfléchir Jean-Yves et le lecteur avec lui.

Encore une fois, je fais une très belle découverte avec cette lecture. Ce thriller m’a beaucoup plu. Il possède tous les ingrédients que j’aime retrouver dans une lecture de ce genre. Les personnages sont intéressants. Certains sont assez sombres, étranges et j’ai trouvé très sympa le fait que l’auteur les présentes tous dès le début du roman en donnant leurs noms et une de leurs caractéristiques particulières. Une façon de savoir avec qui on va partager nos prochaines heures. Cette « Liste des principaux personnages » m’a tout de suite donné envie d’en savoir plus. On alterne notre lecture entre les chapitres consacrés à Jean-Yves, écrits à la première personne, et ceux consacrés aux autres différents personnages, également écrits à la première personne, mais, dans une police de caractères différente. Le fait que quasiment chacun des personnages soit le narrateur à un moment, m’a permis de connaître leurs avis, leurs pensées, leurs envies et bien d’autres choses, mais chut ! Et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé. Cette alternance, ces voix différentes ont fait augmenter les questions que je me posais depuis le début. Parce que oui, en lisant on ce pose énormément de questions – l’atmosphère du livre, avec les différents regards sur une même situation y est propice – et on poursuit toujours plus loin notre lecture pour enfin avoir les réponses. L’intrigue quant à elle se dessine en douceur avant de prendre plus d’ampleur. On devine certaines choses sans vraiment en saisir le sens, puis les rebondissements arrivent et s’enchaînent. Certains m’ont d’ailleurs beaucoup surprise ! Je terminerai en vous parlant de la plume de l’auteur. Une plume aux multiples styles d’écritures pour correspondre au mieux aux caractéristiques si différentes de chacun de ses personnages. Je conseille ce thriller à tous les amateurs du genre. Aux adeptes des petits et gros secrets, des mensonges et autres manipulations.

À bientôt,

Laurie

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Brice Milan dit :

    Merci Laurie!

    J’ai beaucoup apprécié le sérieux et le soucis de détails de ta chronique. Tu as vraiment fait une lecture attentive et des commentaires pertinents. C’est très agréable de sentir son roman lu par une lectrice responsable. Ton analyse met en valeur mon texte.

    Aimé par 1 personne

    1. Avec grand plaisir! Merci à vous, pour votre commentaire qui me touche beaucoup, merci pour tout!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s