« Temps mort, tome 1 » de Marie-Pierre Bardou et Kathy Dorl

Édition : Éditions HJ Genre : Polar Collection : Polar Pages : 248

Quatrième de couverture : Que font deux copines d’enfance quand elles se retrouvent, par le biais d’un célèbre réseau social ? Elles papotent ? Ouais… un peu. Elles geignent sur leur existence ? Mmmm… Surtout l’une des deux. Elles se rappellent le bon vieux temps qui était toujours mieux avant que maintenant ? Se prennent le chou façon Godzilla en peluche ? S’envoient de mignons smileys qui rigolent ? Vous êtes loin du compte… Car elles dézinguent. Elles trucident, décanillent, découpent, acidifient, crament, tronçonnent ! Tout oppose Élisabeth, dite Petit Kiwi, l’écolo allergique au foin, et Saule, la « fashion-addict », plus « desperate » que « housewife ». L’une vit aux States et dilapide la pension alimentaire de son ex en minisacs Prada ; l’autre s’est enterrée dans une communauté hippie au fin fond de la Creuse. Qu’est-ce qui les lie, à part une vieille amitié éteinte depuis quinze ans ? Une sombre histoire, un passé qui ressurgit comme un diable de sa boîte et… ben, ça part un peu en vrille, quoi… Flanquées d’un ado boutonneux fasciné par les limaces et d’une bande d’illuminés en sabots pour l’une, d’une nounou qui picole en douce et d’un moutard insupportable pour l’autre, les deux femmes auront fort à faire pour affronter une situation qui dérape. Au programme de ce « serial-thriller-gore » hilarant qui ne laisse aucun temps mort : merguez, cochonnailles, roupettes, macchabée, scie sauteuse et crustacés. Bon, peut-être pas de crustacés, en fin de compte.

Série? Oui, comme le titre l’indique, il s’agit du premier tome et il me tarde de lire la suite !

Autres livres des auteures déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : – T’es là ? Youhououou ? PK regarde la mire bleu azur de Skype qui la nargue et se fout de sa gueule : ça fait quinze minutes qu’elle attend une réponse, en vain. Elle a testé tous les smileys à disposition et des petits bonshommes s’alignent sur l’écran dans des postures bizarres. Elle soupire. – Désolée, désolée, j’avais oublié l’heure !

Ma chronique :

Quand elles étaient adolescentes, Saule et Élisabeth étaient meilleures amies. 15 ans ont passé lorsque Élisabeth, dit PK « Petit Kiwi » retrouve la trace de son amie en surfant sur le net. Une prise de contact plus tard et leur amitié reprend de plus belle, malgré la distance qui les sépare.

PK vit en France, dans la Creuse. Elle vit en communauté et élève seule son fils. Un adolescent passionné par les limaces. Elle mène une vie simple, très nature, reculée.

Saule, vit à Miami en Floride. Divorcée, elle élève seule, elle aussi, son petit garçon. Aidée dans sa tâche par une nounou qui ne porte pas sa patronne dans son cœur. Contrairement à PK, Saule est une fashionista. Elle dilapide sa pension alimentaire dans les manucures ou autres minisacs Prada.

Deux femmes à l’exact opposé, mais avec un point commun. Elles sont, l’une comme l’autre, complètement barrée !

Lorsqu’elles se découvrent un ennemi commun, PK et Saule décident d’élaborer une petite vengeance à son encontre. Ce qui ne devait être qu’une petite succession de mauvais coups, tourne mal lorsqu’une erreur de dosage est commise…

Attachez vos ceintures, ça déménage !

Si je devais résumer ce livre en une seule phrase, voilà ce qu’elle donnerait : « Un roman multi-genres écrit à quatre mains, totalement loufoque et déluré ! ». J’ai adoré cette lecture que j’ai littéralement dévoré. Vous hésitez entre lire un polar ou un feel good ? Ce livre est fait pour vous ! Ces genres sont mixés ensemble par les deux auteures qui ont fait fusionner leurs deux univers avec brio. Et c’est justement les genres que j’affectionne le plus. Je ne pouvais donc que passer un bon moment. On retrouve le côté polar avec les conséquences du mauvais dosage (je n’en dis pas plus) et le côté feel good avec ces deux jeunes femmes. Leur amitié, leurs discussions (quand elles passent du coq à l’âne en un clin d’oeil). Le tout, saupoudré d’une bonne et grosse dose d’humour, à toutes les sauces, pour tous les goûts. On en retrouve dans les citations qui accompagnent chaque nouvel épisode, dans tout ce que PK et Saule peuvent se raconter, dans les attitudes, dans l’orthographe, dans les descriptions et j’en passe. Même les adresses mails m’ont fait rire. Oui, parce que PK et Saule ne communiquent que par échange de mails ou via Skype. J’ai trouvé ça très sympa, ça change. Outre l’humour, il y a également bon nombre de références entre ces pages. Concernant les stars, le cinéma ou encore la littérature. C’est vraiment deux copines qui papotent en fait ! Elles abordent les enfants, les soucis capillaires ou de cuticules, les loisirs… (et dans leur cas cette vengeance qui tourne mal et ces conséquences). On retrouve également, entre deux échanges de mails, des petits instants de vies de divers personnages. De la nounou au journaliste rasoir et megalo de la chaîne télé NRV 13 (ahah!). Je conseille ce livre à tous les amateurs d’humour à haute dose (allant de l’humour noir jusqu’aux blagounettes pipi/caca). Aux amateurs de polars qui souhaitent s’ouvrir à d’autres horizons. Et à tous les autres. Quant à moi, j’espère pouvoir découvrir la suite des aventures de PK (pas PQ ! Désolée, ça m’a fait trop rire) et Saule, parce que ces deux nanas complètement barrée me manque déjà.

À bientôt,

Laurie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s