« Le Chant des dunes » de John Connolly

Édition : Éditions Pocket Genre : Thriller Pages : 544

Quatrième de couverture : Maine, États-Unis. Une petite station balnéaire, hors saison. Un détective balafré, bancale comme un solo de saxophone. Un cadavre sur le sable, chasseur sachant chasser, devenu proie des ombres. Soixante-dix ans après la guerre, les fantômes de l’holocauste viennent hanter ce coin vertueux. Le passé brûle encore et ne veut pas s’éteindre. Est-ce Charlie Parker qui vient au Mal ? Ou bien le Mal qui, toujours, vient à Charlie Parker ?

Série? Oui, c’est le quatorzième volet des enquêtes de Charlie Parker sorti en format poche. 1er – « Tout ce qui meurt » 2éme – « … Laissez toute espérance » 3éme – « Le Pouvoir des ténèbres » 4éme – « Le Baiser de Caïn » 5éme – « L’Ange noir » 6éme – « La Proie des ombres » 7éme – « Les Anges de la nuit » 8éme – « L’Empreinte des amants » 9éme – « Les Murmures » 10éme – « La Nuit des corbeaux » 11éme – « La Maison des miroirs » 12éme – « La Colère des anges » 13éme – « Sous l’emprise des ombres » 14éme – « Le Chant des dunes ».

Autres livres de l’auteur déjà lu : – « Tout ce qui meurt » – « … Laissez toute espérance » – « Le Pouvoir des ténèbres » – « Le Baiser de Caïn » – « L’Ange noir » – « La Proie des ombres » – « Les Anges de la nuit » – « L’Empreinte des amants » – « Les Murmures » – « La Nuit des corbeaux » – « La Maison des miroirs » – « La Colère des anges » – « Les Âmes perdues de Dutch Island » – « Sous l’emprise des ombres ».

Premières phrases : L’hiver était mort, le printemps prenait le même chemin, l’été attendait en coulisse. Lentement, la ville de Boreas muait : on rouvrait et on nettoyait les locations fermées pour l’hiver, le marchand de glaces se réapprovisionnait, les boutiques et les restaurants se préparaient pour l’arrivée des touristes.

Ma chronique :

Suite à l’agression qui a bien failli lui coûter la vie, nous retrouvons Charlie Parker, détective privé, dans une nouvelle enquête. Il a quitté pour un temps sa maison de Scarborough – théâtre de l’altercation – pour se ressourcer dans la petite ville balnéaire de Boreas, toujours dans le Maine.

Dans une maison près de l’océan, Parker, blessé aussi bien physiquement que moralement, va faire son possible pour s’en sortir, pour reprendre pied. Mais quelque chose va venir troubler cette convalescence.

Le corps d’un homme, Bruno Perlmann, qui menait apparemment une enquête sur la disparition de sa famille juive pendant la seconde guerre mondiale, est retrouvé sur la plage.

Pour la police, qui a déjà fort à faire suite à l’incendie qui a complètement ravager une habitation, ce serait un suicide. Parker, lui, n’est pas de cet avis et compte bien le prouver, en entamant une nouvelle enquête.

Certaines personnes le savent mieux que quiconque. Le passé, aussi lointain soit-il peut toujours être déterré… Elles sont donc prêtes à tout pour l’enfouir à jamais, lui, et tous ceux qui tenteront de se mettre en travers de leur chemin.



J’ai découvert John Connolly il y a déjà plusieurs années en lisant « Les Anges de la nuit », la 7éme enquête de Charlie Parker. J’ai tellement adoré ma lecture que je me suis vite procurer les tomes précédents et la suite. J’ai enchaîné les coups de cœurs avec cet auteur qui fait partie de mes chouchous. J’aime son univers, sa plume, ses mots. J’aime lire ses thrillers où il mêle adroitement le polar et le fantastique.

J’attendais cette nouvelle enquête avec impatience. Je me suis donc replongée avec plaisir dans le monde de Parker et l’univers de l’auteur. Et je ne suis pas déçue du voyage ! C’est encore un coup de cœur. Nous en sommes à la 14éme enquête de Charlie et il n’y a aucun essoufflement dans l’histoire. C’est toujours aussi intriguant et addictif. Il y a toujours la même continuité dans les faits, les mêmes personnages récurrents (Charlie bien sur, mais aussi Louis et Angel que j’adore, Jennifer, Rachel et Samantha, le Collectionneur ou encore les frères Fulci et j’en passe!). Tous me semble tellement familier.

Ici, l’intrigue est superbe, les rebondissements sont au rendez-vous jusqu’à la révélation finale. Jusqu’à ce que tout s’imbrique à merveille. J’ai trouvé le personnage de Parker plus sombre que dans les tomes précédents. Ce qu’il a vécu à la fin de la dernière enquête l’a vraiment atteint et cela ce ressent. L’auteur en reparle à demi-mots, sans en dire trop. Comme il le fait depuis le début en reprenant des morceaux du passé de Parker, chose qui pour moi, apporte cette continuité que j’apprécie. Comme pour dire aux anciens lecteurs « Tu te souviens ? » et piquer la curiosité des nouveaux.

L’enquête en elle-même, le sujet de ce livre est la seconde guerre mondiale. Les atrocités commises, envers les juifs plus précisément. Et j’ai aimé ce côté réel dans l’univers si particulier de Parker. Lorsque j’ai commencé à lire ses premiers romans, une petite chose me chiffonnais. Les descriptions que je trouvais parfois trop lourdes. Au fil des tomes, j’ai appris à les apprécier et maintenant elles m’aspire littéralement entre les pages et je les attends avec plaisir.

Ce livre peut être lu seul, ça ne gênera en rien votre compréhension. Mais je vous conseille tout de même de les lire dans l’ordre pour découvrir le personnage de Parker, pour mieux comprendre son présent en découvrant son passé. Quant à moi, je n’ai qu’une chose à dire : Vite la suite !

À bientôt,

Laurie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s