« Black Coffee » de Sophie Loubière

Édition : Éditions Pocket Genre : Thriller Pages : 624

Quatrième de couverture : Narcissa, Oklahoma, juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d’un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morts une mère de famille et son fils, puis reparti à bord d’une Ford Mustang, couvert de sang. Été 2011. Une française, Lola Lombard, part à la recherche du père de ses deux enfants, volatilisé sur la route 66. Sa seule piste : un cahier que son mari lui aurait envoyé et qui pourrait bien être la preuve de l’existence d’un des plus ahurissants criminels que les États-Unis aient connu… et dont le chemin traversait déjà la petite ville de Narcissa à l’été 1966.

Série? Oui, celui ci est le premier. Nous retrouvons Lola Lombard dans la suite « White Coffee ».

Autres livres de l’auteure déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : Courbées sur la route, les branches de genévrier offraient leurs aiguilles bleutées aux rayons du soleil avec pudeur. Revêtement de fortune pour une voie en désuétude, de la caillasse ocre tapissait le chemin. La East Road 150 croisait la South 540 un peu avant Narcissa : on avait bâti là une maison en bois, au toit sombre et aux murs gris. Enveloppée d’arbustes et de buissons, elle ronronnait dans la tiédeur du jour.

Ma chronique :

C’est un mystérieux cahier qui va conduire Lola Lombard et ses enfants dans un voyage aux allures de road-trip sur la mythique route 66, reliant Chicago à Los Angeles, aux États-Unis.

Ce cahier lui a été envoyée par son mari, Pierre, qui a disparu quelques années plus tôt sur cette même route 66 pendant un voyage en famille.

Un cahier qui contiendrait des preuves accablantes concernant un tueur en série qui aurait arpenté la mother road pendant des années, semant des cadavres sur son passage.

Sur place, elle va faire la connaissance de Desmond, un professeur en criminologie. Lola recherche son mari, lui la vérité. Ensemble, ils vont tenter de percer les mystères de ce cahier.

Mais sur la mother road, la prudence devra être de mise… De Chicago à Los Angeles, de diners en motels, l’ombre du tueur de la route 66 ne sera jamais bien loin…



J’ai adoré ce thriller, cette dangereuse quête de vérité aux allures de road-trip sur la mythique route 66. Je ne sais pas pour ceux qui l’ont déjà lu, mais moi il m’a donné envie de la parcourir d’un bout à l’autre, de la découvrir de mes propres yeux.

J’ai été directement mise dans l’ambiance dès les premières page. Il faut dire qu’il démarre fort ! Il y a énormément de descriptions qui nous happe entre les pages, sans pour autant donner un sentiment de longueur.

Écrit à la troisième personne, il nous emmène entre les différents personnages et leurs sentiments. Niveau personnages d’ailleurs, je dois dire qu’ils sont assez nombreux, en particulier les personnages secondaires, mais tout reste fluide et clair. On suit surtout Desmond et Lola et j’ai beaucoup aimé cette femme, son courage, sa persévérance et sa détermination.

J’en viens à l’intrigue maintenant. Elle est juste excellente et très bien ficelée. Il y a de très bons effets de suspenses de fin de chapitre qui te pousse à lire le suivant et ainsi de suite. Donc pas d’inquiétude à avoir face à ses 624 pages. Avec son intrigue qui est, pour moi, en béton, c’est un page-turner !

Quant à l’auteure, j’ai beaucoup aimé son style d’écriture, sa plume. La façon dont elle nous berce en douceur avec ses notes de voyages, ses informations sur la route 66, puis nous mène par le bout du nez avec les nombreux rebondissements. Des rebondissements de taille.

À la fin du roman, il y a un bonus très sympa : la nouvelle « Dirty George Clooney » concernant un des personnages secondaires de ce roman.

Je vous parle très vite de la suite, « White Coffee », parce qu’après avoir lu celui ci, on a qu’une idée en tête, vite connaître la suite pour en savoir davantage. Mais en attendant, je vous conseille vivement de lire celui ci.

À bientôt,

Laurie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s