« Temps mort (saison 2) » de Marie-Pierre Bardou et Kathy Dorl

Édition : Éditions HJ Genre : Polar Collection : Polar Pages : 246

Quatrième de couverture : Quand la très citadine et américaine Saule retrouve son amie d’enfance dans un ashram de la campagne française (profonde, la campagne de la Creuse…), c’est un choc. Adieu, le luxe des boutiques de Miami. Bonjour à une communauté bio « d’herbe-lués » sacrément haut perchés, aux rots et aux pets, à une hygiène relative, à une bicoque humide et à un confort précaire. Seule Élisabeth, dite Petit Kiwi, dite PK, la soutient dans cette épreuve. Car si les filles sont expertes dans le dézingage de ceux qui se mettent en travers de leur route, elles restent féminines. C’est justement ce côté féminin qui rattrape PK : elle décide de détaler aussi sec de l’ashram, direction Londres, laissant Saule face à son destin avec les mouches. Après la saison 1 de Temps mort, retrouvez PK, devenue Miss Météo à Londres et Saule, l’ex-citadine, désormais coincée dans l’ashram. Encore une fois, tout va partir en vrille. Car elles trucident, décanillent, découpent, acidifient, crament, tronçonnent, toujours sans être douées pour le crime parfait. Elles sont vernies, pas comme leurs victimes. Au programme de ce nouvel opus « serial-thriller-gore » jubilatoire qui ne laisse aucun temps mort : magrets de canard, rosbifs anglais, fer à friser, famille royale et Jude Law. Bon, peut-être pas de Jude Law, en fin de compte.

Série? Oui, il s’agit de la suite des aventures de PK et Saule. 1er – « Temps mort, tome 1 » 2éme « Temps mort (saison 2) ».

Autres livres de l’auteur déjà lu : – « Temps mort, tome 1 ».

Premières phrases : – Et les w.-c., tu as vu les w.-c. ? Élizabeth regarde Saule avec un air de commisération profonde. – Oui, Saule, je les ai vus. Je te rappelle que je vis ici depuis presque dix ans… Si je n’avais jamais été faire un petit tour aux w.-c. en dix ans, je pense que je serais inscrite au Guinness des records. Ou que je serais le cobaye favori des chercheurs en médecine. Saule, insensible à son sarcasme, est toute à son effarement. Elle se tord les mains en répétant sa litanie : – Mais ils sont tout pourris ! Et il y a de la boue partout ! Et les gens sont trop bizarres ! PK, je ne veux pas rester là, pas rester là, pas rester là… Ça y est, le disque se raye à nouveau, soupire intérieurement son amie.

Ma chronique :

Dans ce nouvel opus, nous retrouvons Élizabeth et Saule, nos deux meilleures amies complètement barrées, dans une nouvelle aventure.

Saule a quitté les États-Unis pour rejoindre Élizabeth, PK, en France, plus particulièrement dans la Creuse profonde. Saule a beaucoup de mal à se faire à sa nouvelle vie loin de Miami, de ses boutiques, de son luxe… Bref à se faire à sa nouvelle vie loin de tout, d’absolument tout.

Alors qu’elle compte sur son amie pour la soutenir dans cette douloureuse épreuve, PK elle, prend la tangente et fuit littéralement l’ashram. Elle pose ses valises à Londres, avec son fils qui va rejoindre une prestigieuse institution. PK, fait la rencontre de Charles Parker Bowles. Il tombe sous son charme et lui propose un job, et plus, beaucoup plus.

Elle se retrouve sous le feu des projecteurs et devient la nouvelle Miss Météo. Elle débarque sur les écrans à grand coup de « Today it’s raining ! » . Mais sa rencontre avec un fer à friser et surtout la personne qui se tient au bout, va venir tout faire basculer…

Saule, de son côté, ne souhaite qu’une chose : rejoindre PK à Londres le plus vite possible ! En attendant, armée de sa pelle, elle compte bien devenir la reine de l’ashram.



Je sais que je me répète sûrement, mais j’adore ces nanas ! Et c’est avec un grand plaisir et beaucoup d’impatience que je me suis plongée dans ce nouvel opus des aventures de Saule et PK. Ravie de retrouver les plumes des deux auteures, le mixage de leurs univers respectifs, ce côté feel good/polar qui m’avait tant plu dans le tome 1.

Ce roman est tellement rocambolesque. C’est complètement décalé et déjanté. Entre ces pages, il y a une bonne dose d’humour, des piques assassines (c’est le cas de le dire) en veux-tu en voilà, ou encore des quiproquos ou dérapages tout sauf contrôlés. 246 pages remplies d’expressions hilarantes. 246 pages qui se dévorent à vitesse grand V.

Les auteures ont repris la même recette et ça marche du tonnerre ! On retrouve la division en épisode avec pour titre une citation signée Audiard qui donne le ton. Des descriptions fournies et revisitées à la mode PK, pas PQ (je vous fais un petit clin d’oeil 😉 ) et Saule. Des descriptions qui deviennent donc excellentes. Et encore et toujours les échanges de mails entre les deux amies qui m’avaient tant plu dans le tome 1.

Il y a également des chapitres concernant les différents personnages secondaires que l’on retrouve ou découvre au fil de la lecture. Ces chapitres apportent un autre regard sur la situation du moment, un autre point de vue et c’est très sympa.

Et que dire des nombreuses et multiples références en tout genre ? Elles m’ont beaucoup fait rire. Et j’ai adoré le petit clin d’oeil à la famille royale avec Charles Parker Bowles. Cet homme père de deux enfants, Henry et Willy.

Quant à la fin, je n’en dirai rien, mais elle ne m’a donné qu’une envie : vite dévorer la suite !

Vous avez envie d’une lecture remplie de légèreté, de bonne humeur, de fraîcheur et d’humour, avec ce qu’il faut de crimes ou encore de découpages ? Ces romans (n’oublions pas le tome précédent) mi feel good, mi polar sont fait pour vous !

À bientôt,

Laurie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s