« Un autre ami » de Catherine Messy

Édition : Éditions HJ Genre : Roman Collection : Littérature Pages : 228

Quatrième de couverture : Deux hommes que tout semble opposer deviennent amis à la suite d’un match de football télévisé diffusé dans un pub de Brighton. Mais Benny l’Anglais et Bertrand le Français voient leur indéfectible amitié mise à rude épreuve quand Sybil, en fuite d’un établissement hospitalier, surgit une nuit dans leur vie. Elle provoque un enchaînement d’événements qui viennent bouleverser une existence jusque-là bien réglée et fait renaître en eux des sentiments qu’ils avaient préféré ignorer. La disparition soudaine de Sybil, après quelques mois, puis la fuite de Benny amènent Bertrand à se pencher sur son passé et ses relations aux autres. L’histoire conduit le lecteur jusqu’à Liverpool et entraîne les protagonistes, tous en quête d’amour, dans une aventure dont aucun ne ressortira indemne.

Série? Non.

Autres livres de l’auteure déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : – C’est moi ! – Mais t’étais où, putain ? – J’avais envie de sortir, seul. – Écoute, je suis désolé pour ce que je t’ai dit hier ! J’étais en colère, contre Maureen et contre moi-même. Pas de bol pour toi ! Tu as écopé de ma mauvaise humeur. Je peux passer ? – Oui ! Viens ! J’ai des trucs à te dire. Il s’en est passé des choses, pendant cette journée. Je viens enfin de réussir à joindre Benny. Il sort rarement seul le dimanche.

Ma chronique :

Bertrand est français et a ouvert une pâtisserie à Brighton en Angleterre, où il vit désormais. C’est dans un pub, pendant la diffusion d’un match de football, qu’il fait la connaissance de Benny, manutentionnaire dans un supermarché. Une belle amitié se noue alors entre les deux quadragénaires pourtant très différent l’un de l’autre.

Ils ont malgré tout un point commun : Les problèmes de cœurs. Benny se remet difficilement d’une rupture, quant à Bertrand, il vient de divorcer et supporte de moins en moins la déprime de son ami. Il aimerait que Benny se reprenne et arrête de s’en prendre à la terre entière et plus précisément aux femmes rousses, comme leurs ex-compagnes.

Lorsque Benny fait la rencontre de Sybil, qui est également rousse et a pris la fuite d’un établissement hospitalier, il la prend sous son aile et devant tout ce qu’elle va lui raconter, prend la décision de la protégé envers et contre tout, jusqu’à frôler l’obsession.

Leur amitié, qui jusque là aller pour le mieux, va pâtir de cette relation. Bertrand ne croit pas aux allégations de la jeune femme et tente d’avertir son ami. Mais celui-ci lui tourne le dos.

Les événements qui se profilent à l’horizon vont obliger les deux amis à se remettre en question, à s’ouvrir… Leur amitié survivra-t-elle à se chamboulement ?



Avec ce roman, j’ai passé un bon moment de lecture. Et malgré quelques petites choses que j’ai trouvé un petit peu gênantes, Catherine Messy est une belle découverte. Sa plume est fluide et légère, ce qui rend la lecture agréable. Le premier roman de cette auteur, qui écrit des poèmes – poèmes que l’on retrouve par petites touches entre les pages – est très bien réussi.

Au début, j’ai trouvé que le démarrage de l’histoire prenait un petit peu de temps, qu’il y avait quelques longueurs. Je ne voyais pas vraiment où l’auteure souhaitait me conduire et je me sentais un peu perdu par rapport au mélange passé/présent. Je me suis laissée porter par sa plume et les nombreuses descriptions en tout genre que l’on retrouve entre ces pages. Et à partir de ce moment, je suis rentrée dedans.

J’ai préféré la seconde partie du roman que j’ai trouvé plus rythmer que la précédente. L’intrigue alterne entre le premier et le second plan, ce qui pousse à se poser beaucoup de question mais surtout à attendre les réponses, en lisant toujours plus ! La construction du roman, avec ses chapitres courts et aérés, aux fins pleines de suspense, donne envie de poursuivre la lecture toujours plus loin.

Dans ce roman écrit à la première personne, c’est Bertrand qui nous fait le récit des événements. Il raconte son histoire et celle de son meilleur ami, Benny, de son point de vue. Et même si j’ai beaucoup aimé ce personnage, ces pensées que l’on retrouve en italique et qui m’ont fait rire, j’aurais aimé avoir le point de vue de Benny, en alternance ou même juste par moment. Parce que j’ai été touchée par ce personnage et plus encore en découvrant au fil des pages son passé et son histoire.

« Un autre ami » mêle le polar, avec une enquête policière, le drame, avec les fantômes du passé et le roman plus léger, avec sa belle histoire d’amitié. Un roman multi-facettes, rempli de sentiments forts, parfois contradictoires, mais toujours mis en lumière avec talent par l’auteure.

À bientôt,

Laurie

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci d’avoir pris le temps de lire mon roman, et de l’avoir, dans l’ensemble, apprécié.
    Cordialement,
    Catherine Messy

    Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir! Merci pour cette lecture et votre commentaire.
      Je vous souhaite une bonne soirée,

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s