« Ce que je n’oserai jamais te dire… » de Bruno Combes

Édition : J’ai Lu Genre : Littérature française Pages : 352

Quatrième de couverture : Joy s’évanouit dans la nature le jour même de son mariage avec Guillaume. Le marié, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

Série? Non.

Autres livres de l’auteur déjà lu : Aucun, celui ci est mon premier.

Premières phrases : Chacun à son propre chemin de vie. Il peut être d’une extrême difficulté ou d’une déconcertante facilité. Nous devons l’accepter ; c’est la règle du jeu. Mais nous avons, toutes et tous, quelque chose en commun : la recherche du bonheur.

Ma chronique :

Dans un petit village de Provence, Joy et Guillaume viennent de se marier. Elle est hôtesse de l’air, lui reporter-photographe. Ils se sont rencontrés dans un avion et célèbre aujourd’hui leur amour, entourés de leur proches.

La fête bat son plein. Tout le monde est heureux et célèbre leur union. Mais Joy s’éclipse discrètement, se change, puis disparaît sans un mot… Ne laissant que sa robe de mariée et deux enveloppes, destinées aux personnes qu’elle aime le plus. Son mari Guillaume et son petit frère Paulo, tout en espérant qu’elles ne seront pas découvertes avant qu’elle ne soit déjà loin.

Très inquiet de sa disparition, Guillaume la cherche partout, prévient la gendarmerie. Les jours passent et l’inquiétude se change en doute au sujet de sa femme si mystérieuse en ce qui concerne sa vie avant lui, son passé. La colère prend alors le pas sur le chagrin…

La découverte des enveloppes, puis les révélations du prêtre qui les a unis sur les raisons du départ de sa femme, le plonge dans un profond désarroi.

Que ce soit pour Joy ou pour Guillaume, que nous allons suivre en alternance entre ces pages, l’heure des choix est arrivée.



J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. Je l’ai lu rapidement, les pages tournent très vite. La plume de l’auteur est agréable, c’est frais, sans prise de tête, tout en étant sensible et doux. Le petit côté mystérieux de l’histoire, avec les secrets et les non-dits, m’a beaucoup plu. Une petite intrigue qui pousse à lire davantage pour connaître la vérité.

Dans ce roman écrit à la première personne, on suit en alternance Joy et Guillaume et c’est ce que j’ai le plus aimé. Pouvoir avoir un regard de chaque côté, sans pour autant en savoir trop. Ils sont tous les deux très touchants, chacun à sa façon. Elle dans son courage et sa fragilité, lui à travers ses sentiments parfois contradictoires. On découvre d’autres personnages au fil des pages. Certains attachants, d’autres beaucoup moins.

Deux choses m’ont beaucoup plu en plus de l’histoire elle-même. Les petites anecdotes concernant le couple de Joy et Guillaume qui accompagnent notre lecture, mais aussi et surtout les petits textes que l’on retrouve à chaque nouveau chapitre. Des petits textes touchants, d’autres magnifiques et toujours tellement juste.

« Ce que je n’oserai jamais te dire… » est une histoire à la fois aventureuse et émouvante. Avec ce qu’il faut de mystère et surtout une plume qui manie les mots avec brio. Le genre de roman qui fait du bien, idéal après une lecture difficile.

Je reviendrai bientôt pour une petite chronique à propos de son dernier roman, « Parce que c’était toi… » qui attend sagement son tour. Mais en attendant, je vous recommande celui-ci et vous invite à faire vous aussi ce petit voyage entre la France et un autre pays que je vais garder secret…

À bientôt,

Laurie

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Clara dit :

    Coucou !
    Une jolie chronique qui donne envie de lire ce roman. Une petite information si jamais tu ne le sais pas, « Parce que c’était toi » est un deuxième tome. Le premier tome est « Seulement si tu en as envie ».
    Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, merci beaucoup! Oui, je m’en suis rendue compte mais trop tard, j’avais déjà commencé ma lecture. Je n’ai pas pu m’arrêter! Pas grave, même si je commence par la suite, j’ai quand même envie de découvrir toute leur histoire depuis le début! Il est dans la wishlist du coup!
      Bonne journée à toi aussi

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s